Catégorie : Perdre du poids

Cette catégorie regroupe mes conseils et astuces pour perdre du poids sans faire de régime mais en renouant avec ses sensations alimentaires et en (ré)adoptant de bonnes habitudes alimentaires …

L’atelier pas comme les autres

Retrouvez votre poids de forme en participant

à L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES

 

L’atelier en ligne « L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES  » est un programme qui dure entre 1 jour et plusieurs mois selon votre désir d’implication, à mi-chemin entre la formation et le coaching, qui aura lieu à partir du 15 avril 2017.

Pour l’instant, il n’y a pas d’autres dates prévues

Les objectifs de L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES :

  • Atteindre et maintenir un poids naturellement stable et ce, de manière durable,
  • (Ré)établir une relation positive à la nourriture exempte de comportements excessifs (restriction, compulsion, suralimentation) et d’attitudes négatives telles la culpabilité ou la honte,
  • (Ré)apprendre à écouter les signaux corporels de faim et de satiété
  • Adopter des habitudes de vie permettant d’exploiter au maximum son potentiel de santé et de bien-être
  • Affirmer son autonomie et son pouvoir sur sa vie en retrouvant un équilibre global

 

Le cheminement proposé dans L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES : 

  • Explorer :
    • ses caractéristiques physiques et corporelles
    • son alimentation
    • son corps
    • son fonctionnement
    • sa dynamique interpersonnelle
    • son environnement
  • Comprendre :
    • d’où viennent les problèmes de poids
    • les choix qui nous sont offerts
  • Apprendre :
    • à se connaitre
    • à connaitre les aliments
    • à faire le tri (dans soi et autour de soi)
    • à interagir avec son environnement
    • à résoudre les problèmes
  • Expérimenter :
    • avec des exercices
    • en relevant des défis
  • Participer :
    • par le biais d’une page facebook privée
  • Echanger :
    • avec moi-même
    • avec les autres participants

La philosophie de L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES :

Vous en avez marre des méthodes « d’amaigrissement » qui ne marchent pas et ne font maigrir que le porte-monnaie ? Moi aussi !

Tout est bon pour vous culpabiliser et vous faire passer à l’action : le régime avant les fêtes, du printemps, avant la plage etc etc …

Vous n’avez pas l’impression d’être pris pour un(e) imbécile et que le grand gagnant dans tout ça c’est le compte en banque du vendeur de rêve ?

Ma démarche est complètement différente.

Pourquoi ?

Eh bien tout d’abord parce je tiens compte de toutes les dimensions de l’être humain : pour perdre du poids, il ne suffit pas de s’intéresser seulement aux aliments !

Il faut changer d’angle de vue et regarder le « problème » sous tous les angles.

Ensuite je tiens absolument à votre participation TOTALE ! Participer à un atelier de manière passive et « ingurgiter » les informations comme on gaverait une oie est complètement idiot, inutile et inefficace.

Si vous ne participez pas … vous sortez de l’atelier. Cela parait brutal mais vous verrez, c’est efficace comme concept.

Pour finir, le prix non plus n’est pas comme les autres : 7€77.

Oui, vous avez bien lu : 7€77. Ce n’est même pas le prix d’une place de ciné.

J’ai l’idée folle que si vous participez activement et atteignez votre objectif, vous saurez payer ce service à la hauteur de sa valeur. La valeur que vous lui aurez donnée.

C’est pourquoi j’ai choisi une solution de paiement double :

  • un premier paiement unique de 7€77 qui vous permet d’accéder et de participer à L’ATELIER PAS COMME LES AUTRES 
  • un autre paiement qui ne dépendra que de vous et de la valeur que vous jugerez bon d’accorder à cet atelier avec un paiement facultatif que vous pouvez effectuer sous la forme de don …du jamais vu !

 A qui s’adresse prioritairement ce nouvel atelier ?

  • A toute personne qui a le sentiment que la plupart des méthodes pour perdre du poids ne lui conviennent pas
  • A toute personne motivée par l’idée de se réapproprier sa vie, son bien-être et sa forme !

 


Billetterie Weezevent

Diminuer ses apports caloriques ou augmenter ses dépenses énergétiques pour perdre du poids ?

Une histoire de mathématiques toute simple

 

En matière de poids, la prise ou la perte de poids sont de vulgaires histoires de mathématiques :

 

« manger trop fait grossir »,

« manger trop peu fait maigrir »

ça parait simpliste ? Et pourtant à la base ça se résume à ça …

On pourrait dire aussi : « manger à sa faim permet de réguler son poids ».

C’est sur ce concept simple que reposent de nombreuses méthodes amaigrissantes qui proposent tout « simplement » un déficit énergétique (c’est à dire manger moins d’aliments que ce dont on a besoin) pour perdre du poids …

Les méthodes les plus académiques vous proposeront ainsi un régime et un plan alimentaire réduisant au maximum de 25 % vos apports énergétiques par rapport à vos besoins

par exemple, si votre diététicienne estime vos besoins journaliers à 2000 KCal/jour, elle vous proposera un régime à 1500 KCal minimum …

NB : on estime qu’en dessous de 1500 KCal, les besoins en vitamines et minéraux ne sont pas couverts … ça c’est embêtant car à terme c’est la santé qui en pâtit !

Le déficit énergétique …

A l’école de diététique, on apprend à calculer les besoins énergétiques d’un individu en calculant son métabolisme de base avec la méthode de Black & co qui tient compte du sexe, de l’âge, du poids et de la taille de l’individu … revoir cet article ou calculez votre MB ici.

On multiplie ensuite ce MB (métabolisme de base) par le NAP (niveau d’activité physique) que votre diététicienne calcule en fonctions des activités quotidiennes … sommeil, travail assis ou debout, sport … etc.

Plus d’explications ici

J’entends actuellement beaucoup parler de la méthode « le secret du poids » qui repose uniquement sur ce concept …

On peut choisir la cible de base de 1800 KCal/jour ou entrer une valeur de son choix …

Ce système repose sur l’idée qu’on à une quantité de calories épargnées et stockées qu’il va falloir réduire un peu comme si on voulait rembourser une dette.

La conceptrice estime qu' 1 kilo = 7000 KCal.

Si vous avez 10 kilos à perdre, il vous faudra donc rembourser 70 000 KCal grâce à un système de comptes de la même manière qu’on ferait un budget bancaire et des économies pour rembourser une dette …

Exemple :

Une personne estime ses besoins journaliers à 2000 KCal/ jour et elle a 10 kilos à perdre.

Elle ne consomme que 1600 KCal le 1er jour.

Il lui reste donc 70000 – 400 =  69600 KCal à « rembourser » …

Elle consomme 1800 LCal le 2ème jour.

Il lui restera donc 69600 – 200 = 69 400 KCal à « rembourser » …

Etc … jusqu’à arriver à ZERO !

C’est une méthode qui peut fonctionner car elle permet de :

  • se rendre compte de la valeur calorique des aliments
  • ne pas se braquer sur un plan alimentaire car on n’est pas obligé de rembourser sa dette tous les jours
  • elle peut être menée raisonnablement afin de ne pas brusquer le corps
  • il y a un côté « sympa » et encourageant à faire baisser son « endettement » …

MAIS :

  • cette méthode réapprend t’elle à manger équilibré et varié ? Non je ne pense pas …
  • cette méthode corrige t’elle les mauvaises habitudes et aide t’elle à adopter de bons comportements alimentaires ? Non je ne crois pas …
  • Si on est obnubilé par ce chiffre à faire descendre on peut vitre sombrer dans la restriction cognitive et s’empêcher de consommer certains aliments « trop caloriques » bien qu’il soit bons (au goût ou pour-la-santé)
  • cette méthode peut entraîner ainsi de la culpabilité lors de journées ou repas où le compteur « explose » …
  • la mauvaise nouvelle c’est qu’on ne perd en réalité pas que du gras !!!

Augmenter ses dépenses énergétiques

Cette méthode renvoie au concept d’augmenter ses dépenses énergétiques essentiellement en choisissant des activités physiques consommatrices de calories.

Le fameux « il faut que je mette au sport » !

En augmentant ses dépenses énergétiques, on crée un déficit énergétique en consommant plus de calories que ses apports …

Exemple :

Une personne a besoin de 2000 KCal/jour sans tenir compte des dépenses énergétiques liées à la pratique d’une activité sportive.

Elle consomme 2000 KCal.

Elle dépense 2400 KCal en ayant eut une activité sportive générant 400 KCal de dépenses énergétiques

Elle rembourse donc 400 KCal si on se réfère à l’histoire du remboursement de dette !

C’est une méthode qui a de nombreux avantages :

  • le sport est indéniablement « bon pour la santé » ! (je ne vais pas détailler ses bienfaits car ce n’est pas le sujet ici).
  • le sport est bon pour le corps mais aussi pour la tête car il fait sécréter de nombreuses hormones du bien-être (dopamine, endorphines …)
  • quand on fait du sport on n’a pas faim car le corps est sur un mode « orthosympathique » qui n’est pas propice à la digestion qui s’effectue sur le mode « parasympathique ».
  • quand on fait du sport on augmente sa masse musculaire (et on évite d’en perdre aussi) ce qui a l’avantage d’augmenter le MB !!! Youpi, on consomme plus de calories même au repos car les muscles sont bien là !!!
  • L’activité physique aide à raffermir les tissus : exit les seins qui tombent et la peau molle !
  • le sport peut relancer la perte de poids quand celle-ci commence à stagner !

MAIS …

  • faut pas rêver, le sport ne fait pas perdre 5 kilos en 15 jours ! tant mieux d’ailleurs …
  • que se passe t’il si on aime pas faire du sport ?
  • que se passe t’il si on se force à faire du sport alors qu’on aime pas ça ? Pas dur : on arrête d’en faire rapidement et on laisse au placard les baskets !
  • que se passe t’il si on n’a pas le temps de faire du sport ? est ce vraiment une bonne excuse d’ailleurs ???
  • pour les acros du pèse personne il faut bien garder à l’esprit qu’on mincit plus qu’on ne perd du poids (mais n’est-ce pas le but en fait ? David Douillet a un IMC qui « dit » qu’il est obèse … Croyez-vous que ce soit le cas ?)

Si vous n’aimez pas le sport —> vous ne tiendrez pas longtemps —> et votre abonnement à la salle de sport ou au club aura été dépensé pour rien.

Rien de pire pour un cerveau que de faire quelque chose qui ne lui procure pas de plaisir : tôt ou tard il vous incitera à arrêter car il n’en retire aucun « bénéfice » ! ben oui c’est important le plaisir, non ?

Bonne nouvelle ! Vous pouvez dépenser plus en vous servant de votre vie quotidienne : revoir cet article.

Alors que faire ?

Entamer une démarche de perte de poids c’est entamer un long voyagequi peut se révéler passionnant !

Le but n’est pas de reprendre le poids perdu une fois le régime fini : revoir cet article si vous n’êtes pas convaincu …

Comme tout voyage, cela se prépare et se fait par étapes

  • savoir vraiment pourquoi on veut perdre du poids
  • se fixer des objectifs et les tenir sur le long terme
  • FAIRE LE POINT SUR SES HABITUDES ET SON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE
  • ADOPTER DE BONNES HABITUDES qui deviendront des réflexes durant le voyage
  • avoir une meilleure connaissance des aliments
  • avoir une idée de ses besoins énergétiques et s’intéresser à la valeur calorique des aliments pour « se rendre compte »
  • faire le point sur son hygiène de vie
  • UTILISER ET ADOPTER DES OUTILS POUR SE RECENTRER SUR SOI

Comme tout voyage, c’est plus sympa quand on part accompagné alors pourquoi pas prendre le chemin accompagné :

  • d’une diététiciennedevinez à qui je pense 😉 : envie de me contacter ?
  • et/ou un coach sportif
  • et/ou un thérapeute qui vous aidera à vous recentrer sur vous et vos sensations
  • et/ou un psychologue si vous avez des soucis qui sont la source de votre surpoids …

Et vous ?

C’est quoi pour vous la bonne méthode et les bons intervenants pour vous aider à perdre du poids et retrouver votre forme ?

 

 

 

 

Manger équilibré pour maigrir : est ce que ça marche ?

manger équilibré
C’est quoi manger équilibré pour perdre du poids ?

 

Est ce que manger équilibré fait maigrir ?

Oui et non !!! Tout dépend ce qu’on entend par « manger équilibré » !!!

 

 

Répartir ses repas dans la journée …

Vous trouverez souvent (trop …) des conseils sur la répartition des aliments dans une journée …

Le petit-déjeuner : 15 à 25 % des apports journaliers …

Le déjeuner : 30 à 35 %

Le gouter : 20 %

Le diner : 20 %

ou alors …

Petit-déjeuner : 25 %

déjeuner : 40 %

diner : 35 %

Oui d’accord … mais que se passe t’il si vous n’avez pas faim le matin ou alors le midi …. vous allez vous obliger à manger pour « manger-équilibré » ???

Allez-vous manger tous les aliments et les quantités données dans un plan alimentaire parce que votre diététicien vous a dit de le faire ou parce que vous aviez faim ?

Manger un repas équilibré

Un repas équilibré vous est « vendu » comme étant composé par exemple de :

  • 1/3 de légumes,
  • 1/3 de féculents,
  • 1/3 de protéines,
  • 1 laitage
  • et 1 fruit

Imaginez …

Vous allez voir un diététicien qui très consciencieusement vous fait des petits calculs et estime que vous devez consommer 1800 Kcal/jour …

Il vous propose une ration équilibrée telle que celle-ci :

Matin :

1 yaourt + 40 g pain + boisson chaude + 15 g beurre + 10 g confiture

Midi :

100 g crudités + 100 g viande + 100 g de céréales cuites + 15 g huile + 200 g de légumes + 30 g fromage + 30 g pain + 1 fruit

Gouter :

1 yaourt + 1 carré de chocolat + 30 g de pain

Diner :

60 g viande + 200 g de légumes+ 15 g huile+ 100 g céréales cuites + 1 fruit

Elle est belle ma ration, non ? Bien équilibrée !!!

Une fois encore, que faites vous si vous n’avez pas faim le matin ou n’avez plus faim arrivé au fromage par exemple ?

Et que faites-vous si au contraire vous avez encore faim une fois tout ceci mangé ?

Etes-vous sûr que cette ration-équilibrée correspond à vos besoins du jour …

Choisir ses aliments pour manger équilibré

Petit exercice … dites moi entre ces 2 repas, lequel est « le mieux »

repas 1 :

carottes râpées + vinaigrette + pavé de saumon grillé + riz + courgettes + camembert + 1 pomme

repas 2 :

salade verte + tartiflette + mousse au chocolat

Eh bien il n’y a pas de bonne réponse !!!

Le mieux est de manger ce qui vous fait envie, quand vous avez faim.

Bien que « équilibré » et composé d’aliments « bons-pour-la-santé »,  le repas 1 peut très bien avoir une valeur calorique supérieure au repas 2.

L’équilibre d’une alimentation ne se fait ni dans un repas ni dans une journée mais sur une période de 7 à 10 jours …

Je préfère la notion de « manger varié » à celle de « mangé équilibré »

Alors c’est quoi « manger équilibré »

A mon avis, manger équilibré c’est trouver l’équilibre entre ses apports énergétiques et ses dépenses énergétiques.

Dit autrement, ce que vous mangez doit vous apporter l’énergie nécessaire aux dépenses de votre corps pour une journée donnée.

Et ça, notre corps sait très bien le gérer tout seul si on prend la peine de l’écouter.

Rien ne peut égaler la petite calculatrice logée entre nos 2 oreilles pour estimer notre besoin énergétique journalier

Vous faites toujours la même chose vous d’une journée à l’autre ?

Pas moi … mes journées ne se ressemblent pas et mes dépenses énergétiques non plus par le fait !

Ecouter son corps pour trouver l’équilibre

A l’heure où je vous écris cet article, je suis en train de prendre mon petit-déjeuner …

Où plutôt je suis en train de siroter ma ricoré car je n’ai pas faim !

Je me contente donc de mon sacro-saint breuvage du matin et je mangerai quelque chose dans la matinée si la faim se présente

Franchement je ne me vois pas en train de manger, pain-beurre-confiture-yaourt alors que je n’ai pas faim … ce serait aussi bête que de vouloir remettre de l’essence dans un réservoir plein !

Et vous ?

C’est quoi pour vous manger équilibré ? Etes-vous déjà tombé dans le piège du « manger-équilibré-mais-trop » des régimes ?

 

 

 

 

 

 

 

Comment ai-je aidé Angeline à perdre 13 kg en 3 mois ?

Un voyage en ma compagnie …

A priori ce n’était pas simple d’aider Angeline à perdre du poids …

Elle connaît des difficultés depuis son plus jeune âge qui ont peu à peu influé son comportement alimentaire et amené des kilos au fil des années.

Voilà plusieurs dizaines d’années qu’elle combat ses kilos.

Les régimes ? Elle les connaît tous et à chaque fois c’était la même histoire : beaucoup perdus mais tous repris avec des nouveaux en prime …

Même la « sleeve » n’a pas marché puisqu’elle a repris tout le poids perdu …

Qu’à cela ne tienne, on s’est lancée toutes les 2 dans son « programme alimentaire » comme elle dit … et elle a bien raison de l’appeler comme ça parce que ce n’est pas un régime mais bien une modification tout en douceur de ses habitudes et certitudes concernant l’alimentation !

Nous voilà donc parties toutes les 2 depuis 3 mois pour un formidable voyage dans lequel je sers de guide à Angeline en attendant qu’elle fasse confiance totalement en ses capacités naturelles à réguler son poids.

Fini les 0 %

Angeline a été surprise quand je lui ai expliqué qu’il n’y avait aucun aliment interdit … mis à part les 0% et les produits light.

Habituée depuis longtemps aux 0 % (les yaourts surtout), voila l’un de ses premiers plaisirs : renouer avec le goût des vrais yaourts !

Ils étaient tellement mauvais qu’elle rajoutait quelque chose de sucré dedans pour les faire passer …

2 mantras et en route …

Tout le monde n’est pas sensible de la même manière à ce que je dis ou écris …

Sur l’un de mes supports papier que je remets lors de ma 1ère consultation, il est écrit dans 2 encadrés :

 » manger quand on n’a plus faim fait grossir »

et

 » manger quand on a faim ne fait pas grossir ».

Angeline s’en est fait 2 mantras qui résonnent en elle !

Et ça marche ! Elle est particulièrement attentive à ses sensations alimentaires …elle ne mange que quand elle a faim et s’arrête de manger dès qu’elle n’a plus faim !

Aujourd’hui encore elle me disait :

_  » Vous savez que je pense souvent à vous ! Je vous entends me dire que mes kilos ne sont pas arrivés en 15 jours et que je n’ai aucune raison de chercher à les perdre vite! »

—–> Enjoy !!!

Bonjour les sensations !

Voila donc une dame qui renoue enfin avec ses sensations alimentaires.

Et ça marche !

Ayant eut une « sleeve » (opération chirurgicale consistant à retirer une partie de l’estomac), elle est assez rapidement rassasiée …

Il lui arrive de finir son repas au plat principal et de se réserver la suite en collation pour le moment où la faim reviendra.

En fait son alimentation intuitive ressemble aux recommandations diététiques qui suivent ces opérations avec des repas fractionnés dans la journée.

Mais les sensations alimentaires ne s’arrêtent pas là.

Angeline a renoué avec le goût des bonnes choses et apprécie de croquer un morceau de chocolat quand elle a faim.

« avant je bouffais » me dit’elle … « maintenant je déguste »

Des aliments encore tabous

Tout n’est pas encore résolu.

Angeline a encore des idées reçues qui sont encore profondément ancrées : vestiges de tous les diktats alimentaires des régimes passés et subits.

Elle se régale à nouveau avec des yaourts au lait entier, des vrais fromages, des crêpes, du chocolat …

A Noël et au repas des aînés de son village, elle s’est fait plaisir avec du foie gras et pleins de bonnes choses … n’écoutant que sa faim, elle n’a pu prendre qu’un bouchée du framboisier qui était servi en dessert.

Au mois de janvier , elle a pu apprécier les galettes des rois et une salade de harengs/pommes de terre qu’elle se refusait auparavant..

Reste encore quelques « interdits » dans son esprit … et des habitudes lors des courses à changer : il va falloir qu’elle renoue avec la vraie crème fraîche, celle qui est à 30% de matières grasses … il va falloir qu’elle s’oriente vers les pots rouges dans les rayons et oublie les bleus !!!

Des repas à l’extérieur de mieux en mieux gérés

Quand on parlait des repas à l’extérieur, Angeline ma parlait des repas chez sa belle-soeur … c’était sa hantise !

Lors de ces repas, Angeline ne savait pas dire non et subissait les portions trop importantes, les plats trop gras ou trop lourds à son goût et les assiettes qu’il fallait finir absolument sous peine de froisser sa belle-soeur.

Angeline a appris à s’exprimer à ce propos.

Elle a d’abord refusé les invitations pendant quelques semaines et le jour où sa belle-soeur s’est plaint de ne plus la voir, elle lui a tout déballé !

Après un moment de surprise, la belle soeur a entendu les doléances d’Angeline qui lui a expliqué vouloir consommer la portion qu’elle souhaite dans son assiette.

La belle-soeur ne veut pas qu’Angeline se serve seule mais elle accepte de stopper le service sans en remettre une dernière cuillère !!!

Et vous ?

Que pensez-vous de ce beau début de parcours ?

perdre du poids rapidement : c’est possible ?

perdre du poids rapidement : c’est possible ?

ça y est ça recommence ! Vous voudriez pouvoir remettre cette jolie petite robe noire moulante pour les fêtes de fin d’année mais vos petits bourrelets vous l’interdisent !!!

 

Vous voudriez donc perdre du poids rapidement afin de pouvoir choisir à nouveau vos jolis top moulants plutôt que ces tuniques flottantes …

Ainsi, vous pensez qu’il est possible de perdre du poids rapidement.

On peut perdre du poids rapidement …

Bien sur qu’il est possible de perdre du poids rapidement, maigrir vite !

Ce n’est pas compliqué, il suffit de suivre un des nombreux régimes draconiens que les marchands de rêve vous vendent sur internet ou dans les magazines …

Evidemment, ce n’est pas le choix qui manque !!!

 Ainsi, vous perdrez donc avec plus ou moins de difficultés 10 kg (mais pas que de graisse) !

 Une fois le poids rêvé atteint vous vous mettrez à remanger comme avant … c’est à dire avec vos habitudes alimentaires d’avant !

Mais le problème c’est que votre corps n’a pas aimé cette disette : lui il s’en fout des petites robes noires et tops moulants !

Il veut reconstituer ses réserves perdues !

Ainsi, malheureusement, vous reprendrez vos kilos perdus, voire plus mais que de la graisse cette fois-ci …

 A chaque régime c’est la même histoire :

  • on maigrit
  • on perd de la masse maigre à chaque régime
  • on reprend de la masse grasse après chaque régime
  • le métabolisme de base ralentit à chaque régime
  • on a de plus en plus de mal à maigrir par contre on arrive très bien à grossir !

Revoir cet article sur le sujet …

Quelle est la bonne solution pour perdre du poids rapidement ?

En fait le problème de base c’est qu’il ne faut pas vouloir perdre du poids rapidement mais perdre les mauvaises habitudes alimentaires qui font prendre du poids !

Si vous avez une carie dentaire, vous prenez un antalgique et avez moins mal : vous avez traité la conséquence de la carie dentaire !!!

Si vous avez une carie dentaire et vous faites soigner par le dentiste : vous traitez la cause de la douleur !!!

Eh oui ! Traiter la cause et la conséquence d’un problème ce n’est pas la même chose !!!

En réalité, Il faut perdre du poids en « mangeant de tout »  …

Réapprendre les bonnes habitudes alimentaires en douceur

Soyez certain qu’en corrigeant vos comportements et habitudes alimentaires, vous perdrez du poids naturellement en mangeant tout ce que vous aimez y compris frites et coca !

En procédant ainsi, vous n’aurez pas faim à part « quand il faut », pas de fatigue, pas de restrictions !

Après avoir fait ce parcours, vous vous direz : « mais pourquoi je ne l’ai pas fait avant !!! ».

Ecouter ses sensations alimentaires (faim, satiété …)…

Apprendre à gérer ses « envies de manger »…

Pouvoir manger en toutes situations sociales …

Soyez cool avec votre corps, arrêter de lui faire la guerre et choisissez la bonne méthode !

Je peux vous y aider

En tant que diététicienne sensible à l’alimentation naturelle et intuitive, je peux vous aider à vous réconcilier avec votre corps …

N’hésitez pas à me contacter pour cela.

 Et vous ?

Avez-vous déjà essayé autre chose qu’un régime pour maigrir ? Racontez-moi vos expériences …

Perdre du poids en mangeant frites, coca et hamburger ça vous tente ?

reflechirPasser d’un mangeur cognitif ou émotionnel à un mangeur intuitif

Pas facile de devenir un mangeur intuitif et « auto-régulé » lorsqu’on a des habitudes alimentaires profondément ancrées.

N’ayez pas d’inquiétude, avec un minimum de motivation et de « concentration » vous deviendrez peu à peu un mangeur envié …

C’est quoi un mangeur intuitif ?

Vous avez certainement déjà croisé des personnes qui affichent une morphologie dont vous « rêvez » alors que vous les voyez régulièrement manger des frites, du coca et des hamburgers.

Quel est donc leur secret ? Un métabolisme élevé ? Une activité physique accrue ? Des médicaments qui font maigrir ? …

Et non !!! Ils sont tout simplement des mangeurs qui s’auto-régulent !

Comment procèdent t’ils ?

Cela va peut-être vous paraître simpliste comme explication mais pourtant c’est une réalité.

Ces mangeurs écoutent leurs sensations alimentaires et mangent quand ils ont faim et s’arrêtent quand ils sont rassasiés. Même si leur repas n’est « pas fini ».

Un peu comme un bébé qui s’affranchit des habitudes et des injonctions alimentaires puisqu’il n’en a pas !!!

Il réclame son biberon quand il a faim et ne le boit pas en entier si il n’a plus faim.

Mais ils mangent des aliments hypercaloriques !

100 kcal de courgettes et de riz et 100 kcal de frites ça reste 100 kcal … (Vous connaissez certainement l’histoire du kilo de plume et du kilo de plomb ?!?)

Bien sur les frites sont moins rassasiantes que le riz et on a faim plus rapidement lorsqu’on en consomme mais le mangeur intuitif ne mange pas que cela !

Attendre d’avoir à nouveau faim derrière un « excès »

Le mangeur intuitif a ce don d’être réceptif à ses sensations alimentaires.

Derrière un repas trop copieux ou « festif », il attendra d’avoir à nouveau faim pour manger. Et même si pour cela il doit sauter un repas.

Pourquoi mangerait’il alors qu’il n’a pas faim ?

La promesse d’un poids régulé

En adoptant ce type de comportement et en restant réceptif à vos sensations corporelles, vous êtes certain, tôt ou tard de retrouver votre poids de forme.

Votre corps se régulera tout seul.

Qui mieux que lui peut connaitre vos besoins énergétiques ? Certainement pas une calculette aussi précis et scientifique soit le calcul.

Ce par quoi vous devez commencer

Avant de devenir un mangeur intuitif, vous devez accepter d’être un mangeur « apprenti ».

Votre nouveau comportement alimentaire ne deviendra une habitude qu’au prix d’une régularité et une répétition dans le temps.

Voyez ci-dessous l’exemple d’une journée d’un mangeur apprenti

Celui-ci doit « s’écouter » au maximum et tirer des leçons de sa pratique.

cercle-de-la-faim-mangeur-apprenti

Au fil de vos expériences et de votre persévérance à écouter vos sensations corporelles, vous connaîtrez la joie de devenir un mangeur intuitif, qui s’auto-régule et peut se permettre de manger TOUT CE QU’IL VEUT !

Je rappelle que « manger ce qu’on veut » ne veut pas dire « manger n’importe quand » ni « manger n’importe comment »…

Mais ceci est l’objet d’un autre article ...

Voici pour finir l’exemple d’une journée d’un mangeur intuitif :

cercle de la faim mangeur intuitif

Et vous ?

Quel type de mangeur pensez-vous être ? Racontez-moi vos expériences …

 

%d blogueurs aiment cette page :