Spread the love

Une histoire de mathématiques toute simple

 

En matière de poids, la prise ou la perte de poids sont de vulgaires histoires de mathématiques :

 

« manger trop fait grossir »,

« manger trop peu fait maigrir »

ça parait simpliste ? Et pourtant à la base ça se résume à ça …

On pourrait dire aussi : « manger à sa faim permet de réguler son poids ».

C’est sur ce concept simple que reposent de nombreuses méthodes amaigrissantes qui proposent tout « simplement » un déficit énergétique (c’est à dire manger moins d’aliments que ce dont on a besoin) pour perdre du poids …

Les méthodes les plus académiques vous proposeront ainsi un régime et un plan alimentaire réduisant au maximum de 25 % vos apports énergétiques par rapport à vos besoins

par exemple, si votre diététicienne estime vos besoins journaliers à 2000 KCal/jour, elle vous proposera un régime à 1500 KCal minimum …

NB : on estime qu’en dessous de 1500 KCal, les besoins en vitamines et minéraux ne sont pas couverts … ça c’est embêtant car à terme c’est la santé qui en pâtit !

Le déficit énergétique …

A l’école de diététique, on apprend à calculer les besoins énergétiques d’un individu en calculant son métabolisme de base avec la méthode de Black & co qui tient compte du sexe, de l’âge, du poids et de la taille de l’individu … revoir cet article ou calculez votre MB ici.

On multiplie ensuite ce MB (métabolisme de base) par le NAP (niveau d’activité physique) que votre diététicienne calcule en fonctions des activités quotidiennes … sommeil, travail assis ou debout, sport … etc.

Plus d’explications ici

J’entends actuellement beaucoup parler de la méthode « le secret du poids » qui repose uniquement sur ce concept …

On peut choisir la cible de base de 1800 KCal/jour ou entrer une valeur de son choix …

Ce système repose sur l’idée qu’on à une quantité de calories épargnées et stockées qu’il va falloir réduire un peu comme si on voulait rembourser une dette.

La conceptrice estime qu' 1 kilo = 7000 KCal.

Si vous avez 10 kilos à perdre, il vous faudra donc rembourser 70 000 KCal grâce à un système de comptes de la même manière qu’on ferait un budget bancaire et des économies pour rembourser une dette …

Exemple :

Une personne estime ses besoins journaliers à 2000 KCal/ jour et elle a 10 kilos à perdre.

Elle ne consomme que 1600 KCal le 1er jour.

Il lui reste donc 70000 – 400 =  69600 KCal à « rembourser » …

Elle consomme 1800 LCal le 2ème jour.

Il lui restera donc 69600 – 200 = 69 400 KCal à « rembourser » …

Etc … jusqu’à arriver à ZERO !

C’est une méthode qui peut fonctionner car elle permet de :

  • se rendre compte de la valeur calorique des aliments
  • ne pas se braquer sur un plan alimentaire car on n’est pas obligé de rembourser sa dette tous les jours
  • elle peut être menée raisonnablement afin de ne pas brusquer le corps
  • il y a un côté « sympa » et encourageant à faire baisser son « endettement » …

MAIS :

  • cette méthode réapprend t’elle à manger équilibré et varié ? Non je ne pense pas …
  • cette méthode corrige t’elle les mauvaises habitudes et aide t’elle à adopter de bons comportements alimentaires ? Non je ne crois pas …
  • Si on est obnubilé par ce chiffre à faire descendre on peut vitre sombrer dans la restriction cognitive et s’empêcher de consommer certains aliments « trop caloriques » bien qu’il soit bons (au goût ou pour-la-santé)
  • cette méthode peut entraîner ainsi de la culpabilité lors de journées ou repas où le compteur « explose » …
  • la mauvaise nouvelle c’est qu’on ne perd en réalité pas que du gras !!!

Augmenter ses dépenses énergétiques

Cette méthode renvoie au concept d’augmenter ses dépenses énergétiques essentiellement en choisissant des activités physiques consommatrices de calories.

Le fameux « il faut que je mette au sport » !

En augmentant ses dépenses énergétiques, on crée un déficit énergétique en consommant plus de calories que ses apports …

Exemple :

Une personne a besoin de 2000 KCal/jour sans tenir compte des dépenses énergétiques liées à la pratique d’une activité sportive.

Elle consomme 2000 KCal.

Elle dépense 2400 KCal en ayant eut une activité sportive générant 400 KCal de dépenses énergétiques

Elle rembourse donc 400 KCal si on se réfère à l’histoire du remboursement de dette !

C’est une méthode qui a de nombreux avantages :

  • le sport est indéniablement « bon pour la santé » ! (je ne vais pas détailler ses bienfaits car ce n’est pas le sujet ici).
  • le sport est bon pour le corps mais aussi pour la tête car il fait sécréter de nombreuses hormones du bien-être (dopamine, endorphines …)
  • quand on fait du sport on n’a pas faim car le corps est sur un mode « orthosympathique » qui n’est pas propice à la digestion qui s’effectue sur le mode « parasympathique ».
  • quand on fait du sport on augmente sa masse musculaire (et on évite d’en perdre aussi) ce qui a l’avantage d’augmenter le MB !!! Youpi, on consomme plus de calories même au repos car les muscles sont bien là !!!
  • L’activité physique aide à raffermir les tissus : exit les seins qui tombent et la peau molle !
  • le sport peut relancer la perte de poids quand celle-ci commence à stagner !

MAIS …

  • faut pas rêver, le sport ne fait pas perdre 5 kilos en 15 jours ! tant mieux d’ailleurs …
  • que se passe t’il si on aime pas faire du sport ?
  • que se passe t’il si on se force à faire du sport alors qu’on aime pas ça ? Pas dur : on arrête d’en faire rapidement et on laisse au placard les baskets !
  • que se passe t’il si on n’a pas le temps de faire du sport ? est ce vraiment une bonne excuse d’ailleurs ???
  • pour les acros du pèse personne il faut bien garder à l’esprit qu’on mincit plus qu’on ne perd du poids (mais n’est-ce pas le but en fait ? David Douillet a un IMC qui « dit » qu’il est obèse … Croyez-vous que ce soit le cas ?)

Si vous n’aimez pas le sport —> vous ne tiendrez pas longtemps —> et votre abonnement à la salle de sport ou au club aura été dépensé pour rien.

Rien de pire pour un cerveau que de faire quelque chose qui ne lui procure pas de plaisir : tôt ou tard il vous incitera à arrêter car il n’en retire aucun « bénéfice » ! ben oui c’est important le plaisir, non ?

Bonne nouvelle ! Vous pouvez dépenser plus en vous servant de votre vie quotidienne : revoir cet article.

Alors que faire ?

Entamer une démarche de perte de poids c’est entamer un long voyagequi peut se révéler passionnant !

Le but n’est pas de reprendre le poids perdu une fois le régime fini : revoir cet article si vous n’êtes pas convaincu …

Comme tout voyage, cela se prépare et se fait par étapes

  • savoir vraiment pourquoi on veut perdre du poids
  • se fixer des objectifs et les tenir sur le long terme
  • FAIRE LE POINT SUR SES HABITUDES ET SON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE
  • ADOPTER DE BONNES HABITUDES qui deviendront des réflexes durant le voyage
  • avoir une meilleure connaissance des aliments
  • avoir une idée de ses besoins énergétiques et s’intéresser à la valeur calorique des aliments pour « se rendre compte »
  • faire le point sur son hygiène de vie
  • UTILISER ET ADOPTER DES OUTILS POUR SE RECENTRER SUR SOI

Comme tout voyage, c’est plus sympa quand on part accompagné alors pourquoi pas prendre le chemin accompagné :

  • d’une diététiciennedevinez à qui je pense 😉 : envie de me contacter ?
  • et/ou un coach sportif
  • et/ou un thérapeute qui vous aidera à vous recentrer sur vous et vos sensations
  • et/ou un psychologue si vous avez des soucis qui sont la source de votre surpoids …

Et vous ?

C’est quoi pour vous la bonne méthode et les bons intervenants pour vous aider à perdre du poids et retrouver votre forme ?