Spread the love

Un voyage en ma compagnie …

A priori ce n’était pas simple d’aider Angeline à perdre du poids …

Elle connaît des difficultés depuis son plus jeune âge qui ont peu à peu influé son comportement alimentaire et amené des kilos au fil des années.

Voilà plusieurs dizaines d’années qu’elle combat ses kilos.

Les régimes ? Elle les connaît tous et à chaque fois c’était la même histoire : beaucoup perdus mais tous repris avec des nouveaux en prime …

Même la « sleeve » n’a pas marché puisqu’elle a repris tout le poids perdu …

Qu’à cela ne tienne, on s’est lancée toutes les 2 dans son « programme alimentaire » comme elle dit … et elle a bien raison de l’appeler comme ça parce que ce n’est pas un régime mais bien une modification tout en douceur de ses habitudes et certitudes concernant l’alimentation !

Nous voilà donc parties toutes les 2 depuis 3 mois pour un formidable voyage dans lequel je sers de guide à Angeline en attendant qu’elle fasse confiance totalement en ses capacités naturelles à réguler son poids.

Fini les 0 %

Angeline a été surprise quand je lui ai expliqué qu’il n’y avait aucun aliment interdit … mis à part les 0% et les produits light.

Habituée depuis longtemps aux 0 % (les yaourts surtout), voila l’un de ses premiers plaisirs : renouer avec le goût des vrais yaourts !

Ils étaient tellement mauvais qu’elle rajoutait quelque chose de sucré dedans pour les faire passer …

2 mantras et en route …

Tout le monde n’est pas sensible de la même manière à ce que je dis ou écris …

Sur l’un de mes supports papier que je remets lors de ma 1ère consultation, il est écrit dans 2 encadrés :

 » manger quand on n’a plus faim fait grossir »

et

 » manger quand on a faim ne fait pas grossir ».

Angeline s’en est fait 2 mantras qui résonnent en elle !

Et ça marche ! Elle est particulièrement attentive à ses sensations alimentaires …elle ne mange que quand elle a faim et s’arrête de manger dès qu’elle n’a plus faim !

Aujourd’hui encore elle me disait :

_  » Vous savez que je pense souvent à vous ! Je vous entends me dire que mes kilos ne sont pas arrivés en 15 jours et que je n’ai aucune raison de chercher à les perdre vite! »

—–> Enjoy !!!

Bonjour les sensations !

Voila donc une dame qui renoue enfin avec ses sensations alimentaires.

Et ça marche !

Ayant eut une « sleeve » (opération chirurgicale consistant à retirer une partie de l’estomac), elle est assez rapidement rassasiée …

Il lui arrive de finir son repas au plat principal et de se réserver la suite en collation pour le moment où la faim reviendra.

En fait son alimentation intuitive ressemble aux recommandations diététiques qui suivent ces opérations avec des repas fractionnés dans la journée.

Mais les sensations alimentaires ne s’arrêtent pas là.

Angeline a renoué avec le goût des bonnes choses et apprécie de croquer un morceau de chocolat quand elle a faim.

« avant je bouffais » me dit’elle … « maintenant je déguste »

Des aliments encore tabous

Tout n’est pas encore résolu.

Angeline a encore des idées reçues qui sont encore profondément ancrées : vestiges de tous les diktats alimentaires des régimes passés et subits.

Elle se régale à nouveau avec des yaourts au lait entier, des vrais fromages, des crêpes, du chocolat …

A Noël et au repas des aînés de son village, elle s’est fait plaisir avec du foie gras et pleins de bonnes choses … n’écoutant que sa faim, elle n’a pu prendre qu’un bouchée du framboisier qui était servi en dessert.

Au mois de janvier , elle a pu apprécier les galettes des rois et une salade de harengs/pommes de terre qu’elle se refusait auparavant..

Reste encore quelques « interdits » dans son esprit … et des habitudes lors des courses à changer : il va falloir qu’elle renoue avec la vraie crème fraîche, celle qui est à 30% de matières grasses … il va falloir qu’elle s’oriente vers les pots rouges dans les rayons et oublie les bleus !!!

Des repas à l’extérieur de mieux en mieux gérés

Quand on parlait des repas à l’extérieur, Angeline ma parlait des repas chez sa belle-soeur … c’était sa hantise !

Lors de ces repas, Angeline ne savait pas dire non et subissait les portions trop importantes, les plats trop gras ou trop lourds à son goût et les assiettes qu’il fallait finir absolument sous peine de froisser sa belle-soeur.

Angeline a appris à s’exprimer à ce propos.

Elle a d’abord refusé les invitations pendant quelques semaines et le jour où sa belle-soeur s’est plaint de ne plus la voir, elle lui a tout déballé !

Après un moment de surprise, la belle soeur a entendu les doléances d’Angeline qui lui a expliqué vouloir consommer la portion qu’elle souhaite dans son assiette.

La belle-soeur ne veut pas qu’Angeline se serve seule mais elle accepte de stopper le service sans en remettre une dernière cuillère !!!

Et vous ?

Que pensez-vous de ce beau début de parcours ?