Spread the love

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

  • PALAYER Nathanaëlle

    bonsoir je reviens dans le débat après quelques jours de « pause » coté ordi (boulot, famille,…). j’ai envie de partager mon observation sur le petit déjeuner « plaisir » du dimanche matin en famille. Mes beaux parents étant là ce dimanche, je suis allée acheter des viennoiseries à la boulangerie pour le petit déjeuner. Habituellement, je suis plutôt « salé » avec pain complet/blanc de poulet par exemple mais là, petit plaisir en famille, je me suis autorisée un pain au chocolat. Je l’ai DEGUSTE ! je l’ai savouré…pourtant je ne me suis pas aussi rassasiée qu’avec mon petit déjeuner habituel…j’ai d’ailleurs ajouté un fromage blanc nature pour « me caler »….Mais j’ai eu assez vite faim (plus tot que d’habitude !). Donc je me dis que les aliments gras sucrés ne rassasient pas (ou moins), sont plus caloriques et donnent vite faim…Alors comment les gérer ? S’en abstenir finalement ?

    • Marie-paule Cordès Trabuchet

      Effectivement le gras/sucré avec IG haut cale moins que le sucré avec IG bas …du moins en théorie. .. ce serait intéressant de faire des expériences chiffrées. … tout ce qui ralentit la vidange gastrique (gras, fibres, protéines. ..) prolonge le rassasiement … Je ne pense pas qu’il faille se priver d’une viennoiserie mangée avec faim, plaisir et dégustation. .. Pourquoi vouloir s’abstenir de ce plaisir dans ces conditions ? Aurais-Tu envie de manger des viennoiseries tous les matins ? Si oui et si consommé dans de bonnes conditions (faim/satiété/dégustation) que penses-tu qu’il arriverait ?

      • PALAYER Nathanaëlle

        cette expérience me montre qu’avec les vieinnosieries, j’aurais tendance à manger + en quantité car je suis – rassasiée et – longtemps…mais ce sont des aliments plus énergétiques que ceux qui rassaisient comme pain+ jambon. Alors quoi conclure finalement ?

        • Marie-paule Cordès Trabuchet

          Si cela t’intéresse, il existe des exercices pratiques pour apprendre à dédiaboliser les aliments « tabous » ….ces exercices tendent à prouver que leur consommation sous certaines conditions n’a aucun effet négatif sur le poids …

          • PALAYER Nathanaëlle

            pour moi ils ne sont pas tabous mais je me fais la remarque que ces aliments apportent moins de satiété et donnent faim + vite. Ils ont donc un effet « négatif » sur nos sensations alimentaires puisque finalement on sera amené à manger plus de calories « par faim » déclenchée + tôt et par satiété non atteinte (un fromage blanc pris après le pain choc car j’avais encore faim)

            • PALAYER Nathanaëlle

              je ne suis pas alertée des commentaires laissés. Est ce normal ? je dois me connecter systématiquement pour vérifier si qqn a écrit quelque chose et je n’y pense pas tjs hélàs donc désolée si je ne suis pas assez active….

              • Marie-paule Cordès Trabuchet

                Il faut cocher la petite enveloppe pour s’abonner aux commentaires. … en fait des expériences ont été faites avec une alimentation exclusivement composée de junk food pendant 1 mois mais en respectant faim et satiété …. A priori aucun impact sur le poids ….par contre « appétits spécifiques » +++ en fin d’expérience …les participants avaient envie de fruits et légumes! !!

                • PALAYER Nathanaëlle

                  Je ne suis pas « normale » alors d’avoir fait ce constat chez moi…et hier soir, je me suis aussi fait la remarque que le macdo de midi m’avait donné faim + tot le soir alors que j’avais pris plus de calories…

                  • Marie-paule Cordès Trabuchet

                    Bien sur que si tu es normale …. et douée! En maîtrisant la faim, la satiété et le rassasiement, tu montres que tu détiens une compétence pas facile à acquérir : l’appétit anticipé. C’est à dire que grâce a tes observations conscientes et inconscientes, tu es capable de prévoir quand la faim réapparaître !

                    • PALAYER Nathanaëlle

                      quelle est cette notion « appétit anticipé » au juste ?

                    • Marie-paule Cordès Trabuchet

                      Eh bien si tu as faim à 17h par exemple et que tu veux manger vers 19h30 ….tu peux choisir un aliment en fonction de sa capacité à calmer ta faim jusqu’au prochain repas dont tu as déterminé l’heure. … par expérience tu peux par exemple avoir remarqué qu’une pomme avait cet effet mais que si tu choisissais 2 tartines de pain beurrées cela aurait dépassé 19h30 …. je ne sais pas si je suis claire ….

                    • PALAYER Nathanaëlle

                      Si mais cela ne répond à ma question sur les aliments tels que burgers, pain au chocolat…qui sont finalement moins rassasiants (durée + quantité ingérée pour provoquer la satiété) mais plus énergétiques que d’autres aliments (ex : pain au chocolat >>> pain complet + jambon le matin).

                    • Marie-paule Cordès Trabuchet

                      Eh bien finalement, avec l’expérience, je ne suis pas sûre que ce soit aussi mathématique que ça car quand on l’écoute et le laisse faire, le corps de régule et s’équilibre « seul » …

                    • Marie-paule Cordès Trabuchet

                      En fait la véritable expression est « appétit prévisionnel » ….. mais moi j’aime bien dire appétit anticipé. …

  • Vivi

    Ce soir grand dilemme pour mon défis soirée resto chinois avec buffet à volonté. Dur dur d’écouter juste sa faim et NON la gourmandise de presque tous manger. Je ressors avec un ventre légèrement douloureux et demain on y va mollo

    • Marie-paule Cordès Trabuchet

      LOL ! Les buffets sont effectivement une TERRIBLE épreuve !!! Si on veut goûter un max de plats il faut préférer les petites portions un peu comme les repas traditionnels japonais composés de pleins de petits plats ! L’essentiel est de se faire plaisir SANS CULPABILISER ! Tu attendras d’avoir à nouveau faim demain, si possible une bonne faim mais surtout pas une grande faim et puis voilà ! Tu nous diras à quelle heure elle est réapparue ….

  • Vivi

    Petite question pour le petit dej des enfants que faire quand il te dit j’ai pas faim?? Moi ça me dérange pas de pas manger le matin juste un café me suffit mais pour ma poulette ca me dérange un peu plus…? Qu’en pense tu?

    • marie paule Cordès

      Quand un enfant te dis qu’il n’a pas faim, il ne faut JAMAIS le forcer. C’est évident que cela doit te déranger en tant que maman tellement la symbolique de la nourriture est forte entre la mère et son enfant : la mère nourricière !
      En préparant et proposant à manger à son enfant, c’est un peu d’amour qu’on lui propose … c’est donc terrible pour une maman de faire face à ce refus.
      Pas facile à faire mais il faut essayer d’évaluer si ces « non-faim » sont régulières ou occasionnelles. Concernent t’elle un horaire en particulier ou une personne en particulier ? L’enfant mange t’il mieux à certaines périodes de l’année ou avec d’autres personnes de l’entourage ? Il faut essayer d’analyser « en douce » et sans culpabilité surtout. Un enfant aussi petit soit’il est un individu qui sait déjà se positionner et dire « non » de différentes manières pour s’affirmer.
      Ta fille mange t’elle « de tout » ? A t’elle des aversions alimentaires ?
      Tant que la courbe de poids est régulière on peut penser que ça va … Normalement il y a un « rebond d’adiposité » à partir de 7 ans lors duquel la courbe de poids augmente naturellement … il faudra être vigilent à suivre ce rebond, même chez une petite mangeuse.
      Ce que je peux (à mon humble niveau) te conseiller c’est :
      – ne jamais la forcer que ce soit par les paroles ou autre,
      – ne jamais laisser paraître ton mécontentement ou ta déception lorsqu’elle refuse un aliment,
      – à l’inverse ne pas s’extasier quand elle mange bien … bref ne pas investir psychologiquement ou émotionnellement les prises alimentaires
      – varier au maximum et lui proposer la palette la plus large possible d’aliments
      – lui proposer des aliments ou plats pleins de couleurs et « sympas » aux yeux des enfants,
      – faire un maximum d’ateliers cuisine avec elle (les enfants aiment bien consommer ce qu’ils ont préparé )…
      – lui expliquer régulièrement à quoi sert tel ou tel aliment … à cet âge ils sont très sensibles aux informations nutritionnelles et aiment bien apprendre
      – si elle refuse un plat, proposer autre chose et lui demander de quoi elle a envie
      – éviter au maximum les « il faut finir ton assiette » …
      Reste sereine … c’est le meilleur moyen de régler ce « problème »

  • Vivi

    La TV le soir au lit avant de dormir est une vielle habitude manger devant aussi du coup par pure ennuie ou les pubs les émissions culinaires qui donne faim lol.
    Depuis 2 jours j’essaie de faire autre chose en plus de regarder la TV mots croisée, surf du internet pour le moment ca va ou si je sens une petite faiblesse je bois un verre d’eau et ca passe. Si monsieur ne me met plus de paquet de mikado sur la table de nuit ca devrait aller mdr

    • marie paule Cordès

      J’ai une cliente qui m’a assuré qu’en se lavant les dents avec un dentifrice mentholé cela coupait l’envie de manger … au moins en partie parce qu’on a pas envie de recommencer à se laver les dents après le grignotage …C’est rigolo ces astuces de « pros » du régime et de ses « ficelles » plus ou moins bonnes …Cela dit pour le coup ça demande à être testé …
      Dans tous les cas, remplacer cette habitude par une autre tout aussi distrayante est très bien … le tout est vraiment de distraire notre cerveau et de lui faire penser à autre chose qu’à ses vilaines habitudes qu’il a câblées !!!
      Moi pour ma part, quand je veux distraire mon cerveau ou plutôt « l’arrêter », j’aime bien regarder les films à l’eau de rose où l’on sait déjà à l’avance qu’il vont finir ensemble etc etc « Romance », il y en a plein sur NetFlix … En ce moment il y a les téléfilms de noël !!! Niaiseries assurées mais qu’est ce que ça vide bien la tête !!!
      Tout à l’heure j’ai eut une envie subite de sucré ! (eh oui, ça arrive même aux diététiciennes!) … Je me suis dit : « non mais ! Qu’est ce que c’est que cette envie !!! ça tombe bien j’étais au téléphone avec mon fils et ça m’a changé les idées … entre temps j’avais allumée la bouilloire pour me faire une tisane (non sucrée, non mais alors !) et ça fait 10 mn qu’elle se relance régulièrement pour maintenir mon eau à 70°C d’un air de dire « eh oh, tu m’as oubliée!!! »

      • PALAYER Nathanaëlle

        je pense qu’il faut quand même travailler sur son environnement et éviter les tentations. Si ton mari te met les mikados sous les yeux, forcément, dur dur de se décâbler et de ne pas être tentée….

        • marie paule Cordès

          oui c’est sûr que c’est mieux de ne pas être tenté mais on ne peut pas non plus tout le temps éviter la vue des aliments … c’est comme les boulangeries et les pâtisseries, on ne va pas changer de rue pour ne pas passer devant …
          Quand on veux remplacer une « vilaine » habitude, il faut s’exposer à la situation déclencheuse et remplacer l’ancien comportement par un nouveau jugé acceptable, adapté et bénéfique par notre cerveau.
          L’idéal dans le cas de Virginie serait de pouvoir regarder la TV ou autre dans sa chambre avec le paquet de Mikado sur la table de nuit sans y toucher !
          Pour résumer, il faut affronter les situations et non adopter des comportements visant à les éviter.
          Exemple : si une personne a du mal à dire non quand elle est invitée à un repas et n’a plus faim … il ne faut pas qu’elle refuse les invitations pour éviter d’avoir à dire oui ou non … il faut qu’elle affronte cette situation et apprenne à dire « non » si elle n’a plus faim …
          Bien sur tout cela ne se fait pas avec coup de baguette magique, cela demande de la réflexion, de la motivation et de la persévérance !

  • PALAYER Nathanaëlle

    Mon petit carré de chocolat avec le café à midi ET avec l’infusion le soir. J’en suis vraiment addict ! pas moyen de ‘enlever…et j’ai essayé ! il y a quelques années, avec mon mari, nous avons fait un trek au Nepal. La pas de chocolat….Enfin au delà de 3500 m….Quand nous avons commencé à redescendre et retrouver des « signes de civilisation » (je plaisante mais ce voyage a été gantesque coté conditions de vie et alimentation ! je m’en souviens encore !!!), je n’ai pas pu m’empecher d’acheter une petite barré chocolatée juste pour combler mon besoin de chocolat. Mauvaise habitude ? Comment s’en défaire ? J’ai l’impression qu’il y a un truc comme la cigarette dans le choco….

    • marie paule Cordès

      Alors sur la forme, 2 carrés de chocolat ne pèsent pas lourd puisqu’ils représentent à peu près 10 g de glucides chacun … On peut y trouver des avantages même au point de vue de la qualité nutritionnelle du chocolat. C’est un « aliment-doudou » par excellence et consommé avec modération, pourquoi pas …
      Sur le fond c’est effectivement une addiction comme la cigarette ou plutôt une habitude bien ancrée et bien câblée !!! Tout comme les cigarettes qu’on a l’habitude de prendre avant ou après un repas, en montant en voiture ou quand on est contrarié !!!
      Si tu veux t’en défaire il faut que tu fasses le chemin expliqué à la fin de l’article afin de remplacer cette habitude par autre chose qui apporte également un bénéfice positif …
      Mais sincèrement, te connaissant, je ne suis pas convaincue que ce soit une mauvaise habitude … tu peux la conserver 😉

      • PALAYER Nathanaëlle

        Je prends 2 carrés de 10g donc ça fait 20g oups ! mais c’est quand même pas facile à se débarrasser de cette addiction. Certes, je n’ai pas de problème de poids mais coté comportement c’est bizarre et je ne me vois pas comment me décabler car je ne vois pas une autre alternative à ce « geste » finalement….Comme la cigarette ! (mais là, je fume pas donc zero souci !)

        • marie paule Cordès

          On ne décâble pas une habitude, on la remplace par une autre qui à force de répétition sera câblée à son tour pour passer du comportement conscient à l’habitude …
          Je te propose d’analyser ce qui se passe dans ta tête au moment où tu as l’habitude de prendre ton morceau de chocolat … que se passe t’il ? Est ce une « simple » habitude, est ce que ça répond à autre chose que la faim ? (émotion, mal-être, stress) … Est ce que ça « vide la tête ? Les réponses sont nombreuses …
          Qu’est ce qui se passe si tu ne mange pas le chocolat ?
          Une fois analysée la situation, tu me diras …