Spread the love

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

  • PALAYER Nathanaëlle

    nouvelle remarque : comment gérez sa faim et sa vie de famille ???? J’ai gardé ma fille aujourd’hui et on essaie donc de se caler sur son rythme avec l’école, le repas du midi, la sieste, les activités, le gouter et un diner pas trop tard pour la coucher vers 20h. Mais voilà, déjà ce week end, je me suis posée cette question car j’ai l’impression de ne pas réussir à me caler sur rythme familial/social et rythme alimentaire. Pas facile aussi d’adapter ses repas en conséquence quad vous êtes invité et que vous ne savez pas à quelle heure vous mangerez, quoi,….

    • marie paule Cordès

      A force d’expériences et d’observations, tu deviendras une mangeuse « adaptée » qui pourra prévoir de manger à une heure souhaitée et non simplement « physiologique ».
      En testant différentes collations et portions, tu réussiras (enfin c’est surtout ton corps et ton cerveaux qui y arrivent!) à savoir quelle portion te suffira à calmer ta faim sans déborder sur le repas suivant… Il ne faut pas chercher à manger le midi une portion qui nous permette d’aller jusqu’à 20h30 ! Mieux vaut calmer sa faim et prévoir une collation dans ce cas …
      Expérimente, fais-toi confiance et tu verras qu’à force de tâtonnements tu y arriveras …
      Pour les invitations c’est toujours délicat mais on mange rarement 2 heures après être arrivés quand on est invités ! Tu peux toujours aller proposer ton aide en cuisine, ce qui te permettra de voir ce qui est prévu !
      Il m’est arrivé recemment d’être invitée chez une amie et comme souvent on fait des apéritifs dinatoires, j’ai amenés des samoussas façon tartiflette pour fêter le beaujolais nouveau ! Et …. elle avait prévu une raclette !!! LOL … Eh bien ce n’est pas grave si tu dépasses ta faim, ton corps sait très bien réguler ces situations … il te suffira d’attendre d’avoir à nouveau faim au prochain repas pour manger.

  • PALAYER Nathanaëlle

    je remarque quand même que le bol alimentaire influence le rassasiement et si je mange que des pates, j’ai tendance à manger bien plus si elles sont « seules » que si elles sont accompagnées de légumes. Et le bilan énergétique ne sera donc pas le même.

    • C’est une question de densité énergétique d’une part …
      Si on mange des aliments ayant une faible densité énergétiques, ceux-ci rempliront plus l’estomac et actionneront les récepteurs mécaniques situés dans notre estomac qui analyse la distension gastrique.
      D’autre part, certains aliments sont peu satisfaisants et peuvent conduire à la poursuite du repas à la recherche inconsciente de cette satisfaction alimentaire.
      Néanmoins, quelques soit la densité énergétique de nos aliments, si on laisse le temps à notre corps d’analyser les nutriments présents dans l’estomac, la satiété arrive…

  • claire blanpain

    Pour ma part, je crois que je connaissais plus les sensations de faim. Quelle découverte de redécouvrir les gargouillements avant le repas, et ohh miracle hier je n’ai pas fini mon repas. Je faisais toujours mes repas : entrée, plat, fromage et/ou dessert et ce quel que soit mes sensations.. C’est comme un miracle !! Je me suis arrêtée de manger après mon plat : omelette, choux verts et riz car je n’avais plus faim et quel plaisir en effet de savoir s’arrêter au moment où on le sent. Merci pour ces conseils, je vais continuer d’écouter ces sensations ..

    • Je suis heureuse de vous savoir si sensible à vos sensations alimentaires ..
      Effectivement c’est très impressionnant de constater comme nos apports énergétiques diminuent lorsque l’on est attentifs aux signes physiques !
      Vous pourrez au fur et à mesure adapter vos portions pour pouvoir finir votre repas.
      A terme une petite voix vous dira « non, cette assiettes est trop remplie, elle dépasse ta faim » …
      Continuez ainsi et approfondissez avec les exercices sur les différents niveaux de faim …

  • marie paule Cordès

    Pourquoi penses-tu que tu as trop mangé par rapport au reste de la journée ?
    Tu a mangé parce que tu avais faim : c’est très bien !
    Au cours de ton repas, comment a évolué ta faim ? As tu fini ton repas parce que tu avais faim pour manger un fromage et un kiwi ? Si oui il n’y a pas de problème … si tu n’avais plus faim après ton plat principal, alors revois tes portions pour les prochains repas afin d’arriver au kiwi !
    La culotte de cheval … mère nature a pensé avant tout à notre fonction reproductrice et a faire des réserves en cas de grossesse. Cette localisation graisseuse peut-être plus ou moins marquée selon nos hormones sexuelles. Au moment de la ménopause, cette localisation deviendra « androïde » et se postera plutôt autour de la taille comme les hommes.
    Néanmoins, il peut y avoir une autre explication. Les « petites mangeuses de protéines » ont tendance à avoir une culotte de cheval plus importante. Relis l’article qui parle de la pression oncotique et des protéines … https://www.100regimes.com/2016/09/08/les-proteines-a-quoi-ca-sert/
    Tu peux essayer d’évaluer ta consommation de protéines …
    Regarde page 31 du ebbok le tableau d’exemple de rations alimentaires … celui-ci est calé sur les recommandations de répartitions en protides, lipides et glucides avec un apport de minimum 15% de protéines eut égard à la période « régime » … Normalement on a une cible de 0,83 g de protéines/kg de poids souhaitable/jour … Dans le cadre d’un amincissement, pour ne pas perdre de masse musculaire au lieu de la masse graisseuse, on augmente entre 1,2 et 1,5 g de protéines/kg de poids souhaitable/jour jusqu’à atteindre le poids désiré …
    Côté exercice physique, tu peux « t’amuser » à faire un défi 30 jours gainage.
    Il y a plein d’exemple ici : https://www.google.fr/search?q=d%C3%A9fi+30+jours+gainage&rlz=1C1CHBF_frFR691FR691&espv=2&biw=1163&bih=537&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiexOPO4ebQAhUG2hoKHZJfDHAQsAQIGQ
    crois en tapant « défi 30 jours gainage » et en regardant les résultats « images » …
    Crois-moi, ça galbe !!!!

  • PALAYER Nathanaëlle

    Bonjour, pour moi, que de questions (comme d’hab’…). Hier, je me suis retrouvé vite « calée » après une grosse salade prise en entrée. Du coup, je n’ai pas mangé la totalité de mon mélange lentilles/semoule. j’ai gardé une place pour mon laitage et mon chocolat (indispensable !). Je n’ai pas cette sensation de satiété lorsque par exemple, en légumes, je peux faire une petite portion de purée de brocolis (exemple). Donc la satiété dépend bien du type d’aliments choisis…Donc comment gérer les repas type macdo où la satiété n’est pas vite atteinte mais le contenu énergétique, lui, est vite élevé ? Faim et satiété dépendent des apports en fibres, protéines…mais pas forcément des apports énergétiques non ? Comment cela se passe t il au niveau du cerveau ? Du corps ?

    • marie paule Cordès

      Une grosse salade en entrée cale effectivement … Etait-ce vraiment ce que tu avais envie de manger ?
      La satiété ne dépend pas du type d’aliment dans le sens où tu peux êtes rassasié en buvant un verre de coca … Ce qui change avec le type d’aliments, c’est la durée du rassasiement.
      Pourquoi le mac do amènerait’il moins vite la satiété si il est consommé tranquillement, en étant à l’écoute de ses sensations corporelles ?
      On distingue 2 type de rassasiment : l’un est « gustatif » (on mange d’un aliment et on n’en a plus envie mais encore faim donc on passe au suivant) et un rassasiment « global » (on n’a plus faim, on se sent bien et neutre) …
      Si on veut que le rassasiement dure plus longtemps, on pourra effectivement choisir des protéines, des fibres, du gras et des glucides à index glycémique bas ou moyen. Plus une molécule est complexe, plus elle met de temps à être digérée et absorbée. 2 notions donc : la 1ère est le temps que l’estomac met à se vidanger complètement, la 2ème est le temps que les nutriments mettent à être absorbés …
      Au niveau du cerveau il y a la faim physiologique qui se manifeste avec des symptômes qui peuvent différer d’une personne à l’autre et une faim psychologique ou émotionnelle … Envie de manger liée à une émotion, manger à cause de croyances alimentaires (« ex je mange parce que c’est l’heure » …) … Envie de manger à causes de l’environnement et des stimulis (vue et odeur …) … Cette faim peut-être perturbée par un mauvais fonctionnement hormonales (je pense surtout aux hormones de la faim et de la satiété) ou des perturbation liée à des maladies ou des médicaments …
      La phase céphalique est le début de la digestion, une sorte d’intelligence physiologique qui nous dit grâce à la vue, l’odeur, la mastication ou même « l’idée de manger » que tel ou tel aliment est là …
      L’estomac se met dons en route et est prêt à accueillir les aliments !
      La suite de la régulation de la faim et de la satiété se fait grâce à des récepteurs qui captent le type de nutriments (leur nature « chimique »), leur concentration et leur volume … d’où l’importante encore une fois de ne pas manger trop vite pour laisser le temps à ces récepteurs de capter toutes ces informations et de faire leur compte rendu au cerveau !!!
      Bon je ne vais pas rentrer dans le détail de la suite de la digestion au niveau duodénal et intestinal même si c’est très intéressant …

  • El Sa

    Bonjour à toutes,
    Merci Marie pour tes articles sa m’aide beaucoup.
    J’essaie au max d’écouter ma faim mes sensations de satiété…
    hier par ex j’ai pris un sandwich pour ma pose car je fini à 14h mais je n’avais pas faim du coup je ne l’ai pas manger en tant normal je l’aurais fait! Mais vers 12h30 sa commencé à me travaille dans mon bidon donc j’ai mangé un petit gâteau pour me caler et j’ai mangé mon sandwich à 15h.
    La balance m’a annoncé -500gr ce matin!!!! Hihihi
    j’essaie également de compter mes calories grâce à ma Fitbit pour me rendre compte
    Bonne journée les filles

    • Marie-paule Cordès Trabuchet

      Très joli début d’expérience! Continue comme ça!

  • marie paule Cordès

    Cette expérience est valable à partir d’aujourd’hui sans date de péremption ! Pas obligé de choisir semaine ou week-end (hummm c’est pro ça comme réaction 😉 )…Ce peut être aussi comparer une journée « active » et une journée « pépére » … une journée « travail » et une « repos » … une journée « sport » et une journée « sédentaire … une journée « écoute des sensations » et une journée « silence radio » … en fait il y a pleins de possibilités !!!

  • PALAYER Nathanaëlle

    OK Combien de temps nous donnes tu ? On peut faire cela un jour de semaine et un jour de week end par exemple ?