Spread the love

jeunLe jeûne intermittent : avantages et inconvénients

 Ce « régime » est une alternance de périodes de jeûne et d’alimentation normale au sein d’une même journée ou de la semaine.

On lui attribue des bienfaits en terme d’espérance de vie, de prévention de maladies dites chronique et il aurait des bienfaits en termes de performances notamment cognitives …

En pratique

Il y a de nombreux types de jeûnes …

quelques exemples :

  •  diminuer ses apports théoriques journaliers d’1/4 2 jours (séparés) par semaine : c’est le jeûne 5/2
  • jeûner 1 jour sur 2 (ouh la ça fait beaucoup ça, non ?) : c’est le jeûne 4/3
  • jeûner 16 h consécutives par jour (là je me retrouve plus les jours où je ne mange pas au petit-déjeuner parce que je n’ai pas faim) : c’est le 16/8

Il existe même des protocoles de jeûne élaborés et suivis par des équipes médicales dans le cadre de l’accompagnement des chimiothérapies (oui pour les cancers 🙁 ). Cela aurait comme effet d’affaiblir les cellules tumorales qui, contrairement à nos cellules, ne sont pas capables d’utiliser un autre substrat que le glucose pour se nourrir …

Equilibre nutritionnel du jeûn

Pas facile à évaluer vu le nombre de « protocoles » de jeûnes différents … il me semble quand même que si on choisit un protocole de jeûne raisonnable, cela peut rester équilibré voire même bénéfique …

Avantages

Si la méthode est raisonnée, cela peut aider à réguler la sécrétion de certaines hormones influançant le destockage des graisses.

Il existe un jeûne physiologique qui est celui qui sépare le dernier repas d’un jour (le diner) et le 1er repas du jour suivant (le petit déjeuner ou le déjeuner … vous avez remarqué ? déjeuner …)

Vous pouvez (et devez !) vous hydrater pendant le jeûne, le tout est de ne pas prendre de boisson calorique …

Inconvénients

peut induire des effets indésirables tels que :

  • somnolence
  • fatigue
  • baisse de la vigilance
  • irritabilité
  • risque de deshydratation
  • mauvaise haleine (eh oui ! c’est dû à l’élimination des corps cétoniques qui sont utilisés pour vous produire de l’énergie durant cette période …)
  • prise de poids (ça c’est pour les jeûnes trop sévères qui entrainent un contre coup à la privation trop prolongée !)
  • si la faim est trop grande au bout des 16 heures, on risque de se jeter sur des aliments hypercaloriques

Ce qu’en pense votre diététicienne …

Je vous avoue que je suis mitigée concernant le jeûne de 16/8 auquel je trouve certains avantages étant donné qu’il colle parfois à la réalité. Avez-vous toujours faim le matin au petit-déjeuner ? Moi non et dans ce cas là je ne bois que mon incontournable ricoré (oui de la ricoré ! ne rigolez pas !).

Et vous ?

Avez-vous pratiqué le jeûne ? Si oui, quelle méthode ? Qu’en avez-vous pensé ?