Spread the love
5818353925_07bfdbd85a_b
Les protéines dans l’organisme, un matériau de construction mais pas uniquement …

Les protéines … savez-vous à quoi elles servent ?

 

 

Quand on pense au rôle des protéines dans notre organisme, on pense d’abord à leur rôle structural et donc leur côté « matériau de construction » .
Elles sont effectivement un constituant de base pour de nombreux tissus : les muscles, les os, les organes, la peau ou encore les phanères (cheveux, dents, ongles et poils).
La plupart des gens méconnaissent d’autres rôles très importants …

la pression oncotique

Grâce aux protéines présentes dans les vaisseaux sanguins, la pression oncotique est régulée ce qui évite que l’eau ne passe trop dans les tissus. A l’extrême, une dénutrition protéino-énergétique peut entraîner des oedèmes.

Les personnes mangeant peu de protéines peuvent faire de la rétention hydrique. Certaines femmes n’ont une culotte de cheval qu’à cause de leur ration trop maigre en protéines

le transport de molécules dans le sang

De nombreuses protéines servent de transporteurs à des molécules qui ne peuvent pas circuler seules dans le sang : les lipoprotéines pour le cholestérol, l’hémoglobine pour le transport de l’oxygène, la transferrine pour le transport du fer …

le système immunitaire

Les anticorps sont des protéines. Les personnes dénutries sont très sujettes aux infections puisqu’elles se défendent mal en raison du manque d’anticorps …

le système endocrinien

De nombreuses hormones sont fabriquées à partir des protéines : l’insuline et le glucagon qui servent à réguler le taux de glucose dans le sang (entre autre), les endorphines, hormone de croissance …

la circulation des informations

Les messagers et les récepteurs sont très souvent des protéines.

rôle énergétique

C’est un rôle très secondaire que l’utilisation par notre organisme des protéines comme réserve énergétique … quand les protéines servent à « fabriquer de l’énergie », c’est que les apports énergétiques sont insuffisants par rapport aux besoins. L’organisme puise alors des acides aminés dans les muscles. De nombreux régimes sous-estiment cet aspect qui entraîne des fontes musculaires.

Protéines et masse musculaire

Si on augmente l’apport en protéines dans notre alimentation, cela augmente l’excrétion d’urée dans nos urines (la voie de dégradation des protéines) SANS augmenter notre masse musculaire.

Ce n’est qu’en cas d’association d’exercice physique et d’augmentation d’apport en protéines que notre masse musculaire augmente.

Une augmentation trop importante d’apport en protéines peut être néfaste pour notre fonction rénale (voir régime hyperprotéiné ).

On considère qu’il ne faut pas dépasser 2g de protéines/kg de poids corporel / jour et limiter ce « régime » à 6 mois au maximum. De nombreux sportifs de salle qui cherchent à prendre de la masse risque des lésions rénales en méconnaissant cette règle. Au delà de 3,5g/kg/jr, la capacité d’élimination des acides aminés est saturée et des conséquences très graves au niveau peuvent subvenir allant jusqu’au recours à l’hémodialyse !

NB : l’apport nutritionnel conseillé (ANC) en protéines est de 0,83g/kg/jr en dehors de toute situation clinique ou pathologique particulière …

Comment sont fabriquées les protéines

Les protéines sont composées de chaines d’acides aminés.

Il existe 21 acides aminés différents dont 8 ne peuvent pas être synthétisés par notre organisme.

Il est donc impératif d’apporter ces acides aminés essentiels par notre alimentation.

Les protéines ingérées sont dégradées dans notre tube digestif et absorbées sous forme d’acides aminés au travers de la paroi intestinale.

Notre corps reconstitue ensuite de nouvelles protéines en fonction des besoins…

Où trouver des protéines

Il existent deux origines alimentaires aux protéines :

des protéines animales :

  • viandes, poissons, oeufs
  • produits laitiers

des protéines végétales :

  • céréales
  • légumineuse
  • fruits amylacés
  • tubercules
Les protéines d’origine animale apportent tous les acides aminés essentiels.
Concernant les protéines d’origine végétale, il faut faire des associations pour avoir un apport optimal en acides aminés essentiels (les céréales n’apportent pas suffisamment de lysine, tandis que les légumes secs n’apportent guère de méthionine, deux acides aminés essentiels ).
Différents cultures alimentaires mettent en relief cette association :
– au Maghreb et en orient : semoule ou boulgour et pois chiches
– aux antilles et en amérique centrale : riz et haricots rouges
– en amérique du sud : maÏs et haricots rouges
– en asie : riz et soja
– en inde : riz et lentilles
Ces associations permettant un apports équilibré en acides aminés n’est pas réservée aux végétariens car elles permettent de diminuer le prix  des protéines tout en apportant des glucides complexes, des fibres avec un faible apport en lipides …

Et vous ?

Pensez-vous manger suffisamment de protéines ? Quelles sont vos sources alimentaires de protéines ?